Post-partum : mon corps après 9 mois de grossesse

Ce n’est pas forcément évident de parler de son corps comme ce n’est pas évident d’avoir un regard objectif envers lui.

J’ai posté hier une photo sur Instagram qui m’a donné envie d’écrire cet article. J’explique que j’ai encore des kilos à perdre suite à ma grossesse et que forcément, ce n’est pas simple pour moi. J’explique aussi le message important à tirer de cela : s’aimer et s’accepter telles que nous sommes.

J’ai toujours eu un rythme de vie sain : je mange équilibré, je ne bois pas, je ne fume pas, je fais du sport et de la méditation… bref vous vous en doutez, je n’avais pas de réels problèmes de poids. J’avais juste, comme beaucoup de femmes, un petit complexe de base sur mes hanches que je ne trouvais pas assez fines. Ce complexe est forcément devenu plus important avec la grossesse vu que le bassin doit s’élargir pour laisser passer bébé.

Pour faire un bilan : je faisais 45kg pour 1m62 avant de tomber enceinte. Je faisais, en taille, XS en haut et 32/34 en bas. Pendant la grossesse j’ai pris 13kg et j’en ai perdu 8, aujourd’hui à 7 semaines de post-partum. Actuellement je rentre de nouveau dans du XS en haut mais sur certains modèles de vêtements, je suis mieux dans le S. Et en bas, je rentre dans un 36, mais à peine. Pour résumer, mes hanches sont encore larges, mes cuisses aussi, j’ai encore beaucoup de rétention d’eau et de cellulite, mes seins n’ont pas repris leur taille initiale et mon ventre, même s’il est quasiment redevenu comme avant, n’a plus la tonicité qu’il avait et a une cicatrice de 12cm. J’étais aussi sportive : j’allais à la salle 2 à 3 fois par semaine pour faire du pilate, du stretching et de la muscu (sans oublier le yoga à la maison). Mais tout ça est un constat, pas une plainte. Et sachez que dans tous les cas, même si vous avez envie de vous plaindre, vous en avez le droit. L’important dans tout ça, c’est le regard que vous portez sur vous-même, c’est la bienveillance que vous allez vous accorder.

Je suis la première à vous revendiquer qu’il ne faut pas tout dire, tout raconter. Mais parler de ces changements peut vraiment faire du bien et aider à être dans l’acceptation de soi. Certaines femmes perdent vite, d’autres ne récupèrent jamais leur poids et même certaines perdent plus que ce qu’elles n’avaient pris. Peu importe, nous sommes toutes différentes. Laissons-nous le temps, dans notre corps, dans notre tête, ne nous comparons pas. Parlons-en et apprenons à nous voir avec amour. Et n’oublions pas la chose qui peut nous faire le plus de bien : regarder notre petit bout de chou dans les yeux pour nous rappeler combien cet amour vaut la peine d’avoir quelques marques, quelques blessures de guerres comme j’aime les appeler.

Avec ce corps changé, je suis belle, vous êtes belles, nous sommes belles !

A très vite dans le prochain article.

4 Commentaires

  1. Armelle
    26 juillet 2020 / 8 h 59 min

    Magnifique article ❤️ Merci pour ton partage et tes mots ❤️

    • Camille
      Auteur
      27 juillet 2020 / 21 h 18 min

      Merci à toi ❤️

  2. Pariat
    23 juillet 2020 / 9 h 24 min

    Magnifique article

    • Camille
      Auteur
      23 juillet 2020 / 9 h 39 min

      Merci beaucoup ❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *