Je vais accoucher par césarienne (bilan de mon troisième trimestre)

Je comptais depuis le début vous faire un article pour vous raconter ce troisième et dernier trimestre (ce que je vais faire ne vous en faites pas), mais suite aux nombreuses questions que j’ai reçu au sujet de ma césarienne programmée, j’ai eu envie de mettre l’accent sur ce sujet, encore tabou et souvent jugé négatif aujourd’hui. Je précise que tout ce que je vais dire ne sera que mon ressenti propre et que chacun vit et ressent les choses différemment. C’est juste mon histoire, celle que je vous raconte et la future qui va s’écrire.

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez sûrement que ce troisième trimestre a été riche en émotions pour Flo et moi entre le confinement qui a duré 2 mois (et qui forcément est encore plus anxiogène quand on est enceinte) et le moment où l’on nous a appris que notre fils avait eu cette petite hémorragie au niveau de son cerveau. Je vous avoue que je n’ai pas envie de reparler de cela car je me suis déjà beaucoup exprimée sur les réseaux et aujourd’hui tout va bien donc je préfère me concentrer sur le positif. Mais si jamais vous avez la moindre question, n’hésitez pas à me la poser en commentaire où à m’envoyer un message privé sur Instagram, je ferai mon maximum pour vous apporter le plus de réponses possibles. En tout cas, la peur de perdre notre bébé a été certes terrible à vivre, mais nous a également fait beaucoup relativiser sur le « après ». Je me rappelle même avoir dit à mon chéri « Une fois que cet épisode sera terminé et qu’on saura que chachou va bien, ma peur de l’accouchement ça sera de la gnognote ! ». Et honnêtement ce n’était pas très loin de la réalité.

Au jour d’aujourd’hui, je ne peux bien sûr pas vous parler de mon accouchement (je le ferai d’ailleurs dès que je l’aurai vécu) vu que cela ne s’est pas encore produit. Mais je pense que l’on peut choisir l’état dans lequel on est avant cette fameuse date. Ce « avant » pour moi est très important. Même s’il est totalement humain d’être dans l’appréhension de l’accouchement, car pour une première grossesse c’est une situation totalement inconnue, nous restons actrices de nos vies et nous pouvons faire le maximum pour tenter de vivre les choses au mieux.Je dois vous avouer que j’ai été assez surprise et souvent même gênée, pendant toute ma grossesse et encore plus sur la fin, de voir à quel point les gens autour de moi se sont permis de juger, de conseiller sans que je n’ai rien demandé, ou encore de venir me partager des expériences négatives. Je peux totalement comprendre que l’on ai besoin de parler de ce qui s’est mal passé pour aider à s’en libérer et à sentir plus légères. Mais il faut savoir une chose : à travers les écrans, nous ne savons pas qui est vraiment en face, qui va lire nos mots et comment vont le ressentir les autres femmes enceintes. Chacune a son vécu, chacune ses émotions et chacune sa façon d’entendre les choses. Etre enceinte, c’est VOTRE expérience, votre aventure, c’est vous qui la vivez, qui la ressentez. Et même si je trouve cela très bien de dire son ressenti et de le partager, je pense aussi qu’il ne faut pas « effrayer les gens » et il faut aussi savoir les préserver. Si je n’avais pas autant travaillé sur moi pendant cette grossesse, j’aurais été envahie de toutes ces ondes qui pour moi ne m’aidaient pas à vivre cette expérience sereinement et à envisager mon accouchement de façon positive. Et honnêtement c’est arrivé et j’ai du de grands nombres de fois prendre du recul, même si je savais que les gens agissaient la plupart du temps, avec amour et bienveillance. Alors aujourd’hui, je n’ai pas forcément envie de TOUT vous dire concernant mon futur accouchement et surtout, je ne veux pas vous transmettre de mauvaises ondes. J’ai envie de vous pousser, futures mamans qui lisez ses lignes, à vous écoutez vous, à vous faire confiance, à croire en vous et à vivre cet expérience comme unique, comme la votre. Je ne suis pas en train de dire qu’il faut fuir la réalité et être dans le déni ou l’inconscience, je suis la première à ne pas vous avoir caché les désagréments que j’ai pu vivre tout au long de cette grossesse et je sais que je vais subir une opération. Mais j’ai envie de vous encourager à vivre dans l’instant présent, sans ressasser des peurs du passé et sans anticiper le futur de façon négative.

Et j’en viens à cette fameuse césarienne. J’ai envie d’en parler ouvertement et sans tabous. Elle est donc programmée car pour mon fils qui a subi cette hémorragie au niveau de son cerveau et aussi pour mon bassin très étroit, on me l’a vivement conseillée. Je n’ai pas hésité une seconde. Je vais vraiment parler pour mon cas car chacune envisage son accouchement comme elle le souhaite, mais pour moi la césarienne reste un accouchement, juste il s’agit d’un accouchement par voie haute. En tant que future maman, c’est la sécurité et le bien-être de mon fils qui passent avant tout. Je ne me suis pas posée une seconde la question « Est-ce que ça doit en être autrement? ». Et j’ai envie de faire passer ce message aujourd’hui, qui certes est très personnel mais : je ne vois pas la césarienne comme « une punition ». Je me la visualise mais je tente de ne pas l’appréhender. Je vais juste découvrir quelque chose de nouveau qui comme me l’a dit mon obstétricienne encore aujourd’hui, se passe très bien dans plus de 99% des cas. Certes on va m’ouvrir le ventre et il y a des risques comme dans chaque opération, mais il y a des risques aussi par voie basse, il y a des risques partout tout le temps autour de nous. Et je pense que s’inquiéter à outrance ne sert à rien et n’empêchera pas quelque chose de mal de se produire. Et au contraire, plus on est positifs, plus le positifs viendra vers nous. Je me suis bien renseignée sur le sujet de la césarienne et même si aujourd’hui je ne l’ai pas vécue et je ne peux savoir comment je la vivrai, j’ai envie d’y penser comme la naissance de mon fils, un évènement merveilleux et pas « une souffrance » déjà écrite. Bien sûr je risque d’avoir mal à ma cicatrice, bien sûr peut-être que cela ne se passera pas comme cela aurait du, mais à quoi bon penser à cela ? J’ai déjà subi des opérations dans ma vie qui m’ont fait beaucoup souffrir et j’ai des douleurs posturales au quotidien qui sont parfois difficiles à supporter. Alors, à quoi bon se rajouter du stress et de l’angoisse ? Soyons positives et préservons les femmes autour de nous afin de les entourer de lumière et non d’anxiété.

Voilà, encore une fois je vous exprime juste mon ressenti sur la chose, vous avez totalement le droit de ne pas être d’accord avec moi. Et je comprends totalement les femmes qui préfèrent accoucher par voie basse (je l’aurais fait si cela avait été possible) comme je respecte les femmes qui n’ont pas envie d’allaiter… Chacun a son histoire. J’ai vécu ce que j’ai vécu et vous vivrez ce que vous vivrez. Alors, si je devais vous donner un tout petit conseil cela serait : faites-vous votre bulle, connectez-vous avec votre bout de chou et surtout croyez en vous, en lui et en la vie. Les choses se passeront comme elles devront se passer. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises façons de faire, il n’y a pas une méthode à blâmer plus qu’une autre, une décision à juger plus qu’une autre, juste agir selon ce que l’on pense le mieux pour nous et notre (nos) bébé(s).

Pour résumer, ce troisième trimestre a été long et un peu compliqué mais m’a vraiment apporté de la sérénité. Le confinement était dur à vivre mais m’a permis de rester au calme et de créer encore plus de liens avec bébé. Certes j’ai encore eu beaucoup de désagréments : maux de dos, beaucoup de douleurs ligamentaires (notamment entre la semaine 28 et 32), des soucis de circulation, toujours des reflux et des nausées qui sont revenus, des nuits sans dormir, des tonnes de rendez-vous médicaux suite à l’hémorragie de mon fils… mais en même temps, mon ventre est devenu tout rond, j’ai senti mon petit bébé bouger chaque jour un peu plus, j’ai préparé sa chambre, j’ai fait beaucoup de yoga et de sophrologie (ce qui m’a grandement aidé) et maintenant il sera bientôt dans mes bras. Je suis infiniment heureuse de le rencontrer très bientôt et je veux être solaire pour lui, pour lui transmettre le meilleur, tout en m’autorisant un lâcher prise et en n’oubliant pas mes besoins. Donner la vie est vraiment une expérience incroyable !

Je souhaite à toutes les femmes enceintes et à celles qui projettent de l’être un jour, la plus merveilleuse des grossesses et le plus beau de tous les accouchements. Je vous dis à très vite je vous embrasse !

12 Commentaires

  1. @lucile92003
    21 mai 2020 / 14 h 06 min

    Je trouve ça trop magique, tu trouves toujours le côté positif (c’est bizarre comme phrase mais c’est compliqué à exprimer => toi tu as les mots ), tu es vraiment un rayon de soleil ☀ c’est un bonheur au quotidien de te suivre merci pour ça
    Je te souhaite que du bonheur et du positif évidemment ❤️

    • Camille
      Auteur
      21 mai 2020 / 18 h 21 min

      Oh merci c’est adorable ❤️

  2. Lilou
    19 mai 2020 / 20 h 48 min

    je voulais dire aussi que moi je suis pas maman mdr j’ai 15 ans donc voilà pourquoi c’est super intéressant de lire cela et de te suivre❤

    • Camille
      Auteur
      19 mai 2020 / 22 h 18 min

      ❤️

  3. Lilou
    19 mai 2020 / 17 h 56 min

    coucou Camille ❤

    wow , ton article est super touchant et mignon , c’est bien écrit et dit . j’ai vraiment beaucoup aimé le lire , merci

    je t’écris là car j’ai pas instagram mais j’ai réussis a voir que tu avais poster une photo par rapport à ça

    jte trouve toute mignonne, t’es super jolie

    gros bisous a toi et flo ❤

    • Camille
      Auteur
      19 mai 2020 / 20 h 05 min

      Merci beaucoup c’est adorable ❤️❤️

  4. Bruc
    19 mai 2020 / 17 h 53 min

    Touchée par tes mots ! Enfin je retrouve de l’humanité et de la bienveillance dans un article sur la maternité et tout ce qui l’englobe, positif comme négatif… Tu est pleine de pudeur et de respect pour toutes les futures mamans que nous sommes et qui te lisent… Merci ! Et je vous souhaite la plus belle et merveilleuse des rencontres avec votre Chachou…

    • Camille
      Auteur
      19 mai 2020 / 20 h 06 min

      Merci à toi tes mots me touchent beaucoup ! Je te souhaite la plus merveilleuse des grossesses :)

  5. Chloé
    18 mai 2020 / 18 h 26 min

    Super beau article

    • Camille
      Auteur
      18 mai 2020 / 18 h 43 min

      Merci beaucoup ❤️

  6. Aurélie
    18 mai 2020 / 18 h 10 min

    Je t’envoie plein de courage pour ta fin de grossesse et ton accouchement ❤️

    • Camille
      Auteur
      18 mai 2020 / 18 h 43 min

      Merci beaucoup :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *