Menu
Diary

Je vais bientôt être maman

Tout d’abord, je tenais à vous souhaiter une merveilleuse année 2020 remplie de bonheur, d’amour, de rêves et de magie. Soyez vous-mêmes, battez-vous pour vos passions et ne laissez rien ni personne vous décourager. La vie est faite pour être vécue à fond !

Pour moi elle commence en beauté et si vous saviez comme je suis contente et soulagée de vous retrouver dans cet article et d’enfin pouvoir vous parler de mon premier trimestre de grossesse. Je vous avoue que ces trois mois ont été longs et compliqués à cacher. J’avais juste une envie : tout partager avec vous. Alors aujourd’hui, au début de mon quatrième mois, je vais tout vous expliquer, sans filtre, sans barrière et à coeur ouvert. Sortez votre plaid et votre meilleur chocolat chaud, on va blablater ! Je suis d’avance désolée si parfois mes mots manqueront de glamour et de finesse, mais cela sera la vérité et n’enlèvera en rien la beauté de ce que je vais vous confier car porter la vie en soi, c’est tout simplement magique.

Comment je l’ai découvert ?

Tout d’abord, il faut que vous sachiez que l’arrivée de petit bébé chat n’était pas prévu pour tout de suite. Nous en rêvions avec Florentin, mais comme il vit à Paris et moi à Bordeaux, nous avions d’abord prévu de nous installer ensemble, de nous poser et d’ensuite penser à accueillir un bébé. Mais le destin en a décidé totalement autrement. J’ai tout d’abord commencé par contracter de terribles vertiges, persistants et inhabituels. Pendant presque trois semaines j’ai eu la sensation de vivre dans un bateau, c’était terrible ! J’ai fini aux urgences où l’on m’a diagnostiqué un problème de cristaux au niveau de l’oreille interne. On m’a donné un traitement et une IRM à passer et c’est tout. Bizarrement je sentais qu’il fallait que je creuse, alors j’ai décidé d’aller chez un kinésithérapeute spécialisé dans les soucis de cristaux et qui m’a dit que ça n’était pas cela le problème et qu’il fallait voir un ORL. Je vous avoue que j’étais dépitée car avec un problème de cristaux, on vous manipule et hop c’est terminé ! Je n’en voyais pas le bout et je n’en pouvais plus. Je vais donc chez ce fameux ORL qui lui m’explique que je n’ai pas réellement un problème d’oreille interne mais un syndrome d’hydrops (ou maladie de meunière) qui est une hyperpression dans l’oreille interne et qui touche l’équilibre et donc crée des vertiges. Mais pas de problème de cristaux. On me dit que c’est lié à un problème de stress (je ne me sentais pas particulièrement stressée…) et on me donne un nouveau traitement, sans me poser de questions. OK… Bizarrement je suis soulagée mais pas totalement convaincue… Je décide donc à nouveau de prendre les choses en mains, j’appelle mon ostéopathe et je lui explique le problème. Avec mes soucis de postures habituels, elle me confirme que j’étais sujette à cette fameuse maladie de meunière et qu’on pouvait me soulager par une ou plusieurs séances. Je fonce la voir et elle en effet, me soulage presque instantanément. Le lendemain j’allais déjà bien mieux et j’étais prête à prendre le train pour rejoindre mon amoureux à Paris, chose que je redoutais vu à quel point tout tanguait autour de moi. A côté de cela, j’avais un peu de retard dans mes règles, comme cela arrivait souvent, mais là c’était plus que d’habitude. Je me disais que c’était sans doute à cause des vertiges ou du traitement mais par prudence, je savais qu’il était préférable de faire un test de grossesse, juste au cas où (mon ostéopathe me l’ayant également conseillé). J’ai quand même attendu le lendemain car je voulais faire ce test avec Florentin. Au niveau des médicaments pour mon syndrome d’hydrops, j’avais deux cachets différents : un qui durait une semaine et que je venais de terminer, et un autre que je devais prendre encore trois semaines (moi qui en plus déteste les cachets j’étais ravie !). Au moment de l’achat du test, nous n’étions pas du tout inquiets ou dans le doute, et même au moment de le faire d’ailleurs. Je me rappelle mon chéri qui m’a dit « Tu veux que j’aille voir le résultat ? Mais on sait que ça sera négatif ne t’en fais pas ma chérie. » Et comme avec cet instinct de future maman, je n’en étais pas aussi sûre que lui. Je décide d’aller dans la salle de bain seule, je m’approche du lavabo ou était posé le test, d’un pas à moitié tremblotant et à moitié décidé. Et là mes yeux se sont écarquillés quand j’ai lu « Enceinte 3+ ». C’était comme un gigantesque coup de massue. « Est-ce que c’était vrai ? Une erreur peut-être ? Mais je prends des médicaments ! Et mon chéri vit loin ! Mais comment je vais faire ?! ». Voilà toute la panique qui s’est emparée de moi à ce moment-là. Je me suis approchée de Flo, je l’ai regardé, il m’a regardé, il m’a demandé « C’est négatif ? », j’ai répondu « Non », il a dit « Non ?! » et j’ai littéralement fondu en larme. Et je m’en suis presque voulue de cette réaction car mon chéri lui, était calme et content de cette surprise. Mais moi j’ai eu très peur. J’ai de suite appelé le médecin pour aller confirmer ma grossesse par prise de sang et j’ai appelé l’ORL qui m’a dit d’arrêter les traitement en cours sauf que je sortais d’une semaine d’un médicaments à risque pour la grossesse, et je le savais. Le lendemain, la prise de sang a bien confirmé que j’étais a 5 SA, ainsi que l’échographie de datation qui a suivi. Nous nous sommes laissés quelques jours avec Flo pour réfléchir et pour que mon état de choc se calme un peu et nous avons décidés, heureux tous les deux, de garder ce petit être qui était déjà en train de grandir dans mon ventre et qui était une partie de nous deux. En effet, c’est un bébé de grand amour et j’ai 30 ans, il en a 27, nous nous sommes dit que comme c’était prévu pour plus tard, il fallait accueillir ce signe du destin.

Les désagréments

C’est là où mes mots vont peut-être vous paraitre durs et j’en suis désolée, car pour être totalement transparente avec vous, j’ai très mal vécu mon premier trimestre. A peine ma grossesse découverte, j’ai commencé à avoir des nausées atroces, quand je vous dis atroces c’était au point de ne pas pouvoir me lever pendant plusieurs jours. J’avais une boule permanente dans la gorge, une envie de vomir qui m’empêchait de dormir et de me nourrir, le tout accompagné de brûlure d’estomac fortement désagréables. J’ai perdu 2,5Kg en une semaine et j’étais juste épuisée. A cela s’ajoute les hormones et les crises de larmes, la déprime, les doutes, la panique, une horreur ! Sachant que je venais de vivre ma période de vertiges, j’avais l’impression de n’être jamais tranquille et surtout plus moi-même. J’avais cette sensation d’être revenue 10 ans en arrière, dans mes tourments de jeune fille et mon manque de confiance de jeune femme, alors que tout cela était loin derrière moi. Mes seins ont grossi à vue d’oeil et m’ont vite fait mal, mes hanches ont commencé à s’élargir et des boutons inflammatoires coriaces sont apparus sur mon visage. Je me sentais mal, nulle, perdue et éreintée. J’étais tellement fatiguée que je n’arrivais pas à voir les bons côtés de ma grossesse alors que porter la vie en soi c’est juste incroyable, et ça, ça me faisait terriblement culpabiliser. A côté de cela, j’ai du attendre la semaine 9 de ma grossesse pour pouvoir faire une échographie qui confirmerait que mon bébé soit en bonne santé. Et tout cela à cause d’un médecin qui m’a donné un cachet à risque sans même me demander au préalable si j’avais du retard dans mes règles ou si je projetai une grossesse. Je vous avoue que j’étais très en colère car en plus de souffrir physiquement, j’avais comme une épée de damoclès au dessus de la tête me disant qu’à tout moment, je devrais abandonner mon bébé auquel je m’étais déjà attaché.

Mon début de deuxième trimestre

Si je dois faire un bilan aujourd’hui, à presque 17 SA, je vous dirai que j’ai pris pas mal de recul. Je n’ai enfin plus de nausées depuis une semaine et je revis de cela. L’échographie de la semaine 9 a confirmé que tout allait bien et celle de la semaine 12 également. Une grande partie des risques est écartée. Je suis juste davantage suivie que la moyenne à cause de ce soucis de traitement, mais ce n’est pas plus car cela me rassure. J’ai d’autres désagréments qui se sont installées comme les ballonnements, la constipation, les gingivites, les hémorroïdes (eh oui …), les maux de tête et de dos. Mais c’est quand même plus supportable que le premier trimestre. Et le fait de savoir que bébé va bien, le fait de voir son ventre grossir, cela rend la chose bien plus belle. J’ai enfin la sensation de pouvoir profiter de ma grossesse. Je suis toujours fatiguée, j’ai toujours des boutons et j’ai toujours des petits malaises, mais je me dis que ça va finir par passer et que c’est normal, je fabrique un petit bout ! J’ai même réussi à reprendre doucement le sport et ça c’est génial car j’en ai besoin autant pour mon corps que pour mon esprit. Au niveau des angoisses, ça va beaucoup mieux même si forcément je me sens toujours déstabilisée par moment et je m’inquiète de ne pas être une bonne maman. Mais comme m’a dit ma belle-mère « Si tu te poses la question d’être une bonne mère c’est que tu le seras ! ». J’ai aussi cette chance incroyable d’avoir un entourage de dingue avec un chéri et des amis qui me rassurent au quotidien et qui sont là pour m’accompagner dans toutes ces étapes de future maman. Je vis donc ma grossesse plus sereinement et je me connecte de plus en plus à mon chachou, qui ne cesse de grandir dans mon bidou.

Les projets à venir ?

Comme vous vous en doutez, avec Florentin nous allons emménager ensemble et j’en suis très très très heureuse ! Il va venir vivre à Bordeaux et fera des allers/retours à Paris pour son travail. C’était vraiment plus simple pour moi et aussi financièrement pour que l’on puisse prendre un bel appartement et avoir de l’espace pour bébé. Et pour tout vous dire, je suis vraiment contente de rester à Bordeaux près de mes amis, de ma famille et de mon travail que j’aime tant. Même si je suis mobile, j’ai ma Chloé sans qui je ne serai rien. Nous sommes donc en train de chercher un appartement et nous espérons trouver d’ici avril, avant que j’accouche (c’est prévu pour juin). L’idée d’avoir ma petite vie de famille me met en joie et je sais que ce changement sera magique. Certes cela sera un gros changement, mais avec tout l’amour du monde, on arrive à tout. Et Dieu sait combien j’aime Florentin et combien j’aime déjà mon petit chachou. J’ai si hâte de le rencontrer !

Pour résumer, j’avais vraiment envie de vous faire part des bons côtés de ma grossesse mais aussi des mauvais car cela peut vraiment être inconfortable il ne faut pas se le cacher. Je ne vous dis pas cela pour vous faire peur et vous décourager loin de là, mais je voulais être réaliste et honnête avec vous sur ce que je suis en train de vivre. Après vous savez, chaque grossesse est différente et certaines femmes sont plus malades que moi et d’autres n’ont aucun désagrément. Nous sommes tellement différentes ! Le plus important dans tout cela est de savoir en parler, de ne pas se juger, de savoir se reposer sur l’entourage et d’être bienveillante avec vous-même. Il faut aussi toujours positiver et se rappeler dans les pires moments que vous êtes en train de donner la vie et que cela, rien ne peut l’égaler. C’est rigolo mais quand je vous ai parlé de mes boutons sur Instagram, l’une d’entre vous m’a dit « Mais tu sais, ce sont des boutons d’amour ! », elle avait tout dit. La grossesse est une phase de notre vie qui nous bouleverse, nous change, nous transforme mais qu’il faut tenter de vivre le plus sereinement possible et dans le meilleures conditions. En tout cas c’est mon avis, mon témoignage et sachez qu’aujourd’hui je suis fière de ce beau cadeau que me fait la vie !

J’espère ne pas avoir trop parlé et surtout avoir tout bien résumé. N’hésitez-pas à me poser vos questions en commentaire, si vous en avez bien sur. Je vous embrasse fort et vous dis à très vite dans le prochain article !

8 Comments

  • magali
    2 janvier 2020 at 21 h 18 min

    ouhaaa c est un super article vraiment :) tu as bien fait departager c est important. De nombreuses amies viennent de passer le cap du bebe et elles ont toutes eu des grossesses et accouchements differents maos le resultat est toujours le même : un amour inconditionnel des deux parents pour leur « chachou ». plein de bonheur et meilleur voeux pour cette année qui ne peut pas mieux commencer pour vous ;).

    Reply
    • Bohaa
      2 janvier 2020 at 21 h 19 min

      Merci ma belle ça me touche beaucoup ❤️

      Reply
  • Alexandra
    2 janvier 2020 at 20 h 01 min

    Félicitations à vous deux ! Quand je lis ton article je me retrouve dans ton histoire ! Je n’ai pas eu les mm symptômes mais j’ai été également dans un état pitoyable au début : 3 semaines de maux de ventre puis 10 semaines de vomis à en perdre 13 kg et une hospitalisation ! Mon deuxième trimestre s’est mieux passé mais je sens que le troisième va être long car j’ai déjà beaucoup mal au dos et au ventre ! Même si c’est la plus belle chose qui me soit arrivée j’ai hate d’accoucher lol bonne continuation pour ta grossesse en tout cas :) l’echo du deuxième trimestre est magique tu verras

    Reply
    • Bohaa
      2 janvier 2020 at 20 h 08 min

      Merci ma belle ! Oh ma pauvre tu as du souffrir et je comprends que tu aies hâte d’accoucher. Oui j’ai hâte de faire cette échographie :) je te fais plein de bisous et t’envoie plein de courage pour cette fin de grossesse ❤️

      Reply
  • Little_sweet_cat
    2 janvier 2020 at 18 h 42 min

    Tout d’abord je te re félicite pour cette heureuse nouvelle ! Et je trouve ça très bien que tu parles des choses  » négatives  » du début de grossesse car j’ai l’impression que d’habitude les femmes ne parlent QUE du côté positif de porter la vie alors qu’on sait toutes très bien que ce n’est pas que du bonheur toutes les minutes d’être enceinte. Je trouve ça hyper choquant par contre que ton médecin ne t’ai pas demandé si tu avais du retard pour te prescrire un tel médicament. C’est une des premières questions que l’on pose quand on a un nouveau traitement et qu’on est  » dans l’âge pour procréer  ». En tout cas ravie que le bébé aille bien ! Ravie de voir que ça va mieux ! Ravie que tu t’installes avec ton chéri ! Ça va vous changer la vie mais je suis certaine que ça va être un cocon d’amour <3 pleins de bonheur et d'amour pour 2020 !

    Reply
    • Bohaa
      2 janvier 2020 at 19 h 10 min

      Merci pour ton message ma belle :) oui je suis d’accord avec toi le médecin aurait du me demander ! En tout cas je suis ravie de tout ce qu’il va se passer et que bébé aille bien ☺️❤️

      Reply
  • Manon
    2 janvier 2020 at 18 h 41 min

    Quel beau témoignage. Il est touchant, réel et sans faux semblant. Merci d’avoir été honnête avec nous Je te souhaite que les mois à venir se passent mieux et que tu puisses vivre sereinement ta grossesse et ta vie de future maman. Plein d’amour, de bonheur et de trouvaille dans la recherche de votre appartement avec Florentin.

    Reply
    • Bohaa
      2 janvier 2020 at 19 h 08 min

      Merci ma belle c’est trop gentil ❤️

      Reply

Leave a Reply